ERM / Etudes Recherches Matériaux
ERM / Etudes Recherches Matériaux

Créé en 1989 par deux docteurs de l’Université de Poitiers, ERM (Etudes Recherches Matériaux) est un bureau d’études indépendant (S.A.R.L.) qui intervient dans deux principaux secteurs d’activités : la caractérisation des Matériaux et la gestion des Ressources Naturelles.

Ressources naturelles
Ressources naturelles

Une gestion équilibrée des ressources en eau doit permettre la préservation des écosystèmes aquatiques et des zones humides, l'écoulement et la pérennité des eaux superficielles et souterraines, la protection et la restauration de la qualité des eaux, tout en conciliant les activités humaines et les intérêts de tout un chacun.

Matériaux
Matériaux

De par la compétence de son personnel et ses moyens analytiques, la société ERM réalise des prestations de conseil et d’expertise reconnues dans le domaine des matériaux afin de répondre aux attentes des entreprises et des industriels des secteurs public et privé.

Formation
Formation

ERM peut organiser des formations à la demande permettant de transmettre des savoirs et des techniques issus de ses compétences et applicables dans le monde professionnel. Cette activité se déroule soit collectivement en salles dédiées, soit de façon individuelle ou collective directement en entreprise. Pour les formations nécessitant un agrément pour le financement de la formation professionnelle, merci de nous consulter.

Recherche & Développement
Recherche & Développement

Trois thèmes principaux de Recherche sont actuellement abordés chez ERM. Ils font l’objet de développements expérimentaux, de moyens informatiques d’analyse et de traitement des données.

Forage de Paulhenc

Juin 2018

ERM vient de réaliser une étude isotopique sur l’eau du forage de Paulhenc situé sur la retombée sud-est du stratovolcan cantalien. Celui-ci a reconnu un aquifère captif, contenu dans des formations volcanoclastiques décrites comme des coulées de débris et des brèches d’avalanche de débris. Ces brèches sont recouvertes de vastes coulées de laves, plus ou moins tabulaires qui affleurent et sont connues sous le nom de planèzes. Ces épanchements basaltiques, d’âge Mio-pliocène, ont parachevé l’édification du stratovolcan du Cantal Le substratum des dépôts pyroclastiques est constitué de formations du socle (granites ou gneiss).

L’étude a montré qu’il s’agissait d’une eau très ancienne (temps de séjour supérieur à 2000 ans) qui subissait un très léger mélange (quelques pourcents) avec une eau de surface. Ces résultats remettent en cause l’exploitation de cet aquifère captif non renouvelé pour l’eau destinée à la consommation humaine.

dy>